L' alimentation du canari


D'une manière générale, un bon mélange de graines doit contenir:
13 % de protéine brute, 7 % de matière grasse, 7 % de cendres brutes et 7 % de cellulose brute.
Menu graines CANARIS HARZ (sans chanvre)

1. ALPISTE
2. NAVETTE
3. COLZA
4. LIN
5. AVOINE PELéE
6. NIGER


Alimentation en période de reproduction



Les recherches ont montré qu'une nourriture avec 20% de protéine donne une croissance optimale aux oisillons.
Ensuite, la préparation à proprement parler consiste à apporter une nourriture adéquate : la femelle doit démarrer la période de reproduction avec suffisamment de réserves d’énergies et de graisses disponibles. Ces réserves vont fondre au cours des couvaisons et des nichées qu’elle va élever.
Depuis la pondaison et jusqu'à ce que les petits aient suffisamment de plumes, la femelle restera nuit et jour en appui sur ses pattes.
Une pâtée aux œufs l’aidera à constituer ces réserves. Il s'agit soit des pâtées industrielles qu'on trouve dans toute bonne animalerie, soit d'une pâtée maison (réalisée avec œufs et chapelure).
A cette pâtée, on pourra y ajouter vitamines classiques, probiotiques ainsi que des graines germées (naturellement riches en minéraux, vitamines et protéines végétales).
Il ne faut pas oublier non plus de lui donner du calcium ! Il sera essentiel dans la fabrication des œufs. Un manque de calcium à cette période peut se traduire par un mal de ponte et causer la mort de la femelle : elle s’épuise à expulser un œuf mal formé ou sans coquille.
Le calcium, en fonction du produit acheté, est soit à incorporer à la pâtée, soit à diluer dans l'eau.
Et ne pas oublier que l'oiseau doit à tout moment avoir accès à un os de seiche, bloc de minéraux et/ou grit (coquillages broyés.)



Méthode pour les graines germées:

- Un mélange graine germé constitué de 50 % de navette, 20% de niger, 5% de milo, 5% cardy, 20% de katjang idjoe.
Cependant, la distribution de graines germées demande une grande rigueur.
Pour ne pas donner aux canaris des graines empoisonnées par des champignons nocifs procéder de la manière suivante :
- Laissez reposer pendant 6 heures la quantité de graines que vous distribuerez en intégralité à J+2 au maximum dans un collant de femme.
- Après 6 heures rincez abondamment sous l'eau courante ces graines.
- Puis étendez celle-ci sur un fil à linge de manière à obtenir un germe de 1mm.
- Distribuez ces graines qui doivent être parfaitement sèches et vous n'aurez pas de problèmes de ventre rouge

N'utilisez pas d'apport tel que couscous ou autre similitude sous peine de voir apparaitre des troubles intestinaux et des mycoses dues aux développement de moisissures suite à l'action de la chaleur et de l'humidité.
Regardez attentivement les taux de protéines et matières grasses indiqués par le fabriquant car beaucoup de pâtée du commerce sont entre 12 et 16 % de protéines.


Alimentation en période de mue:


Un bon mélange de graines doit contenir pour cette période environ:
16 % de protéine brute, 10 % de matière grasse, 7 % de cendres brutes et 7 % de cellulose brute.
Vous obtiendrez ces proportions avec le mélange type suivant :
60 % d' alpiste, 6 % de navette, 20% de colza, 5 % de graines de lin, 5 % d'avoine pelée, 4% graines diverses.
Une pâtée grasse est également distribuée pendant cette période 2 fois par semaine pour obtenir environ 14 % de protéine brute, 14 % de matière grasse, 3 % de cendres brutes et 3 % de cellulose brute

LE STRESS

Il vous reste à combattre un dernier élément, le stress, qui est pour moi le facteur le plus difficile à combattre et le plus perturbateur chez le canari. J'appelle stress la conséquence de toute influence intervenant comme une agression sur le métabolisme du canari :
- changement brutal de température chaud ou froid
- changement de régime alimentaire entre les différentes périodes de repos, reproduction et mue
- changement du biotope : changement d'habitat (volière), transport, exposition
- maladie ......
Le stress réduit les défenses immunitaires du canari rendant celui-ci très sensible aux infections.
Les oiseaux produisent alors des excréments liquides et la condition de l'oiseau se dégrade vite. Le canari devient alors très vite faible, tombe malade et meurt. Pour ma part, je suis, aujourd'hui, persuadé, que la très grande majorité des problèmes rencontrés chez le canari est directement liée à ce que j'ai défini sous le terme de stress. L'administration de médicaments anti-bactériens, comme le pratique la plupart des éleveurs est inutile et même très dangereuse puisqu'elle fragilise l'équilibre des intestins du canaris provoquant l'inverse de ce que l'on souhaite faire. Je me bats pourtant en permanence contre la plupart des éleveurs qui continue d'administrer toutes sortes d'antibiotiques sans avoir établi auparavant un antibiogramme complet.
Pour combattre le stress, il est indispensable d'anticiper le bon fonctionnement intestinal des canaris.
Cela doit être fait uniquement par l'utilisation de "régulateurs intestinaux" qui rétablissent l'équilibre de la flore intestinal du canari et le fonctionnement de l'intestin. De plus le régulateur intestinal empêche la fixation des bactéries pathogènes sur la paroi intestinale en la tapissant.
Les bactéries telle les salmonelles ou les colibacilles seront éliminées par les excréments avant de causer le moindre dommage ou se développer et affaiblir le canari. Il faut donc ensemencer la flore intestinale des canaris reproducteurs et des oisillons et compléter la flore du jabot des parents élevant les petits par la distribution de compléments alimentaires appelés pro biotiques et à base d'argile blanche.


Pendant la période de reproduction, j'utilise deux Techniques qui me donnent de bons résultats:

- Un pro biotique pendant la période de reproduction et pendant les 10 premiers jours de la naissance des jeunes oisillons. Il existe aujourd’hui dans le commerce différents probiotiques.



- l’aromathérapie:

la diffusion 5 minutes toutes les quatre heures d’un mélange d’huiles essentielles dans mes volières et ma pièce d’élevage.